Le social learning sur mobile : favoriser la collaboration en entreprise

Fanny Delcampe
05 janvier 2022
3 minutes
blog social learning sur mobile
Table des matières

Le social learning, inspiré de l’enseignement mutuel, tend à se généraliser au sein des entreprises. En effet, les individus échangent entre eux, et par la force des choses, s’enseignent des connaissances. Par conséquent, il existe un potentiel important pour la formation entre pairs

Albert Bandura a théorisé l’apprentissage. Dans cette théorie de l’apprentissage, il met en lumière l'efficacité collective dans le cadre de l’apprentissage social. Il met l'accent aussi sur le fait que l’apprentissage, et ce dès notre plus jeune âge, repose sur la modélisation des comportements qui nous entourent. Cette théorie explique que certains individus aboutissent au savoir et à l’assimilation de certains apprentissages sans avoir à passer par des phases d’essais et d’erreur.

Dès lors, nous comprenons l’importance des êtres qui nous entourent dans le processus d’apprentissage en général ainsi que dans l'émergence du social learning. 

Qu’est-ce que le social learning?

La définition du social learning

Le social learning est un mode d’apprentissage informel. En entreprise le social learning s’illustre par le partage de savoirs, les échanges pour co apprendre physiquement ou à distance entre collègues. Pour faciliter cet apprentissage il existe des solutions collaboratives comme les réseaux sociaux ou encore les moments d’échange en physique. 

Le social learning est une évolution des pratiques d'apprentissage qui est de plus en plus pratiquée en entreprise. 

Le mot “social” a beaucoup d’importance dans ce mode d’apprentissage.

Autrement dit, les relations qu’entretiennent les individus entre eux jouent un rôle très important. Il faut savoir que l’Homme est un Être social. Il a besoin de l’Autre pour se développer. 

De plus, l'être humain est de plus en plus à l'aise avec le numérique. En janvier 2020, on comptait 5,19 milliards d’utilisateurs de mobile dans le monde. Cela représente 67% de la population totale. On en déduit donc que le social learning sur mobile est idéal. Tout d’abord parce que l’Homme a un besoin inné de faire partie d’un groupe, et parce que son usage du numérique est grandissant. 

La mise en application du modèle 70-20-10

Ce modèle a été développé dans les années 1980 dans le cadre d’un projet de recherche du Center for Creative Leadership aux Etats-Unis. Il vante les vertus de l’apprentissage informel

Pour établir ce modèle, un sondage a été mené auprès de 200 personnes. Dans ce sondage il leur était demandé d’indiquer comment elles avaient acquis les compétences nécessaires à leur réussite professionnelle. 

Les résultats obtenus ont révélé que: 

  • 70% correspond à l'apprentissage sur le terrain
  • 20% correspond aux échanges entre collègues, c'est-à-dire en apprenant  des autres 
  • 10% correspond à l'apprentissage théorique traditionnel et formel 

 

Ainsi 90% des savoirs acquis le sont de manière informelle, par le biais d'expériences et d'interactions sociales. Cela prouve que la dimension sociale de l’apprentissage a son importance dans l'efficacité de celle-ci. Mais notons également que cette théorie va dans le même sens que la théorie de l’apprentissage d’Albert Bandura puisque d’après ce modèle 20% des compétences acquises le sont grâce aux échanges entre collègues. Par conséquent, l'efficacité collective est également validée par ce modèle.  

Depuis, l'étude du modèle 70-20-10 a eu un impact significatif sur l’apprentissage en entreprise. En effet, de nombreuses entreprises comme Reuters utilisent ce modèle pour la formation de leurs employés. 

Les différents types de social learning 

Le social learning implique des individus dont les échanges peuvent être réels ou virtuels. Avec le développement du numérique et le besoin de stimulations et d’interactions des individus, le digital a toutes ses chances. En effet, les collaborateurs  n’ont pas toujours de temps à allouer à la formation dans leur semaine, notamment les employés de terrain. Cependant, les employés échangent entre eux. Ces échanges il convient de les optimiser, et d’exploiter cette dynamique pour en faire un levier d’apprentissage et permettre aux employés de monter en compétences

 

Le social learning en physique

Le social learning en physique renvoie aux moments passés physiquement entre collaborateurs. Durant ces moments ils s’apprennent mutuellement des notions métier ou des comportements de manière informelle. Cet apprentissage social est inhérent à leur métier car le social learning n’est pas forcément une formation ciblée, prévue à l’avance dans un cadre particulier. C’est une dimension sociale qui se crée au sein de laquelle se développe l’apprentissage.  

Le social learning sur mobile

Le social learning sur mobile renvoie aux échanges entre collaborateurs de manière informelle et sur mobile. Il peut se matérialiser par des échanges sur des groupes formés sur les réseaux sociaux ou bien sur une appli de formation dédiée. 

Les avantages et inconvénients du social learning sur mobile 

Les avantages

Une mutualisation des savoirs 

La mutualisation des savoirs permet aux entreprises de rester compétitives et dynamiques. Elle sert à conserver le savoir-faire des employés malgré les départs et à les transmettre aux nouveaux employés. Mutualiser les savoirs demande une gestion spécifique du savoir interne pour en tirer le meilleur parti et créer une dynamique d’apprentissage social

 

Plus d’engagement de la part des collaborateurs 

Le social learning stimule l’engagement des joueurs en sollicitant leur participation active pour avancer dans le processus d’apprentissage. De plus, cela favorise la communication entre les collaborateurs ce qui développe également leur engagement dans leur formation. L’engagement des employés est de loin le meilleur indicateur du succès du social learning.  

 

Un ancrage mémoriel décuplé

L’avantage du social learning sur mobile croisé à une solution de mobile learning comme celle de SPARTED est d'acquérir des notions métier via une application gamifiée. En effet, celle-ci par le biais de fonctionnalités comme la Battle, le Wiki ou encore le classement va solliciter l’ancrage mémoriel des notions tout en suscitant l'intérêt et les interactions entre les apprenants. 

 

Une productivité multipliée

L’impact d’un meilleur engagement est une plus grande rétention. Par conséquent nous obtenons une meilleure productivité ce qui donne de meilleurs résultats. A commencer par les nouvelles recrues au sein des entreprises. Ces personnes sont indéniablement mieux intégrées par des collègues qui sont déjà dans une dynamique de communication débridée. Une émulation intellectuelle est présente naturellement grâce au social learning

D’autre part, si le ROI exact de la formation informelle est difficile à calculer, il est avéré que le social learning l’impacte positivement.

 

Les limites 

La difficulté de structurer l’apprentissage informel 

Tout d’abord il est difficile de structurer l'apprentissage informel qu’est le social learning. Pourquoi? car le risque est d’encadrer de manière trop stricte l’apprentissage social, de frustrer les apprenants et de perdre la substance même de l’apprentissage social, à savoir: la spontanéité des échanges. 

 

Un encadrement trop flexible peut mener à une perte d'efficacité 

À l’inverse, un encadrement trop flexible donnerait comme résultat une perte d'efficacité des échanges et amoindrirait la valeur ajoutée de cet apprentissage collaboratif. Il est donc nécessaire de trouver un équilibre pour constater l'efficacité attendue. Ce type d’apprentissage informel rend difficile le calcul de la valeur ajoutée exacte du social learning sur mobile.

Mettre en oeuvre le social learning sur mobile en entreprise

Les atouts pour l’entreprise 

Réduction du coût de formation

Premièrement, en exploitant le savoir détenu en interne par les collaborateurs on réduit le coût car cela permet de moins faire appel à des formateurs. Cela permet également de croiser des ressources très variées provenant des apprenants. Mais aussi, cela contribue à faire émerger des solutions concrètes, pas nécessairement appréhendées par la formation traditionnelle.

Deuxièmement, le social learning est peu exigeant en termes d’infrastructures. En effet, l’entreprise peut décider de l’utilisation d’outils de communication gratuits tels que Facebook, Whatsapp, Linkedin en créant des groupes de discussion et de partage autour d’un objectif d’entreprise commun. 

Il convient de souligner l'intérêt d’associer le mobile learning au social learning dans la mesure où un seul support n’est nécessaire pour lier l’apprentissage de notions ciblées et l’apprentissage collaboratif. En effet, pour diverses raisons, certains employés peuvent ne pas se retrouver physiquement sur leur lieu de travail (maladie, jours de repos ou de travail décalés, pandémie etc.). Dès lors, cette association se révèle être le meilleur compromis pour se former et co-apprendre avec ses collègues n’importe où et n’importe quand.

 

Augmentation de l’engagement des collaborateurs

Donner une place à l'apprenant en le faisant devenir un peu plus acteur de sa formation lui demande de s’impliquer dans ce processus. En prenant part aux échanges et en ayant de l’importance au sein de ceux-ci, l’apprenant s’engage à apporter sa part de connaissances pour que lui aussi enseigne des notions à ses collègues. Ces connaissances peuvent être explicites ou tacites.

Autrement dit, elles peuvent être des données chiffrées par exemple et transmises oralement ou plutôt être des aptitudes acquises ou innées par un individu. Et même si ces dernières sont indissociables de la personne qui les détient, c'est justement ces connaissances mises en lumière qui créent une intelligence collective au sein de l’entreprise

Intégrer le social learning garantit aux collaborateurs un certain niveau de développement professionnel. 

 

Amélioration des compétences métier

Le social learning ancre les réflexes métiers en proposant aux collaborateurs de se les réapproprier grâce au partage et à la collaboration. Il stimule le développement et l’innovation au sein d’une équipe. De cela naît une amélioration de la productivité des employés due à leur forte implication dans les échanges.

Comment mettre en place le mobile social learning en entreprise ?

Etablir un plan d’action précis 

  • Définir les cibles : savoir précisément à qui l’on s’adresse pour en déterminer les moyens et outils adéquats pour un apprentissage social efficace.
  • Définir un objectif unique de formation : l’objectif étant de favoriser les interactions tout en créant un “guide” afin d’éviter un désalignement
  • Identifier les parties prenantes en interne : savoir solliciter les bons interlocuteurs (managers directs, managers de région, responsables d'équipes). Ce sont eux qui vont cadrer et être les relais physiques du social learning sur mobile
  • S’aligner sur la stratégie de formation métier : créer un cadre quelle que soit la durée de la formation dans l’objectif d'énoncer clairement la direction des actions à mener pour atteindre l’objectif fixé.

 

Mobiliser les outils et les moyens 

  • Déterminer des outils d’apprentissage collaboratif comme une application de mobile learning permettant de créer du lien en amont. C'est-à-dire que les apprenants pourront se challenger, jouer au sein d’une même équipe et faire naître des sujets à propos desquels échanger par la suite. 
  • Utiliser la gamification pour engager les apprenants et les faire revenir jouer. L'idée de la formation s'échappe presque quand l’apprentissage n’est plus une corvée.  De ces échanges peut naître une envie de se challenger par le biais de Battle par exemple. C’est d’ailleurs ce à quoi a pensé SPARTED quand l’envie d’apporter une nouvelle solution de se former s’est manifestée au même moment que l’envie de créer du lien entre les apprenants pour exploiter le potentiel que nous avons de collaborer en tant qu’humains. 
  • Le microlearning pour éviter la saturation cognitive et permettre d’apprendre par petites bouchées du contenu utile et applicable sur le terrain dès la fin de la session de jeu. 
  • Les plateformes de réseaux sociaux pour créer un groupe Facebook ou Whatsapp par exemple afin d'échanger parallèlement et de manière plus informelle.

 

Le social learning sur mobile de SPARTED 

L’application de SPARTED associe à la fois le microlearning, le mobile learning et le social learning. 

En effet, l’application sur mobile de SPARTED donne accès à des micro contenus gamifiés au travers de fonctionnalités telles que:

  • Le classement: pour renforcer le challenge entre les collègues et les motiver à se surpasser. 
  • La Battle: pour renforcer la rétention et l’esprit d'équipe au travers de défis. 
  • La feature Ambassadeur: qui permet via l’application et en physique d'avoir un Ambassadeur sur le terrain, qui par le biais d’une équipe qu’il aura constituée, va la challenger sur les domaines ciblés. Cette personne régit ses apprenants et permet la création d’une dynamique collective et challengeante d’apprentissage. 
  • Global Mastery: pour augmenter l'engagement des apprenants sur les sessions d’apprentissage et la rétention grâce à un système de récompense, qui vient renforcer le lien entre toutes les activités. 


Le mobile learning associé au social learning offre une dimension sociale importante pour l’apprenant malgré l'idée reçue selon laquelle le mobile learning isole l’apprenant. L’avantage de cette association est d’enlever un maximum de contraintes et de créer un maximum de liens.

Besoin d’une solution de mobile learning ?
Déployez l’application de mobile-learning SPARTED et atteignez vos collaborateurs chaque jour, à travers du contenu propre à vos besoins stratégiques du moment.
DÉCOUVRIR SPARTED