Qu’est-ce qu’un Chief Learning Officer (CLO)

Le Chief Learning Officer (CLO) ou responsable de l’apprentissage est la personne responsable de la formation professionnelle au sein du département RH d’une entreprise. Elle doit pouvoir définir une stratégie de formation et de développement personnel, et la mettre en œuvre au sein de son entreprise, à travers les différentes options mises à sa disposition (e-learning, m-learning, présentiel, coaching, Mooc…).

 

La formation professionnelle, un marché attractif

Le rôle de Chief Learning Officer est apparu pour la première fois en 1990, avec Steve Kerr, embauché par Jack Welch pour gérer la formation et le développement du personnel de General Electric. Depuis, cette fonction n’a fait que se développer au sein des département HR des entreprises. En 2016, les entreprises ont dépensé près de 360 milliards de dollars dans le monde entier pour la formation professionnelle, représentant une augmentation de 25% en 5 ans.

En effet, seule l’entreprise apprenante peut faire face à l’accélération de l’innovation. Les compétences acquises pendant les études deviennent vite obsolètes et doivent être renouvelées pour garantir la compétitivité des organisations.

Une part importante de ce budget concerne des compétences techniques. Dans près d’un tiers des entreprises, les employés passent plus de 10 heures par an en formation technique. Au contraire, l’éthique et les ressources humaines représentent la plus petite part du budget de formation professionnelle.

 

Les rôles et responsabilités du Chief Learning Officer

Les enjeux de formation professionnelle sont clés pour les entreprises. Facteur d’attractivité et de rétention des talents, celle-ci permet également une actualisation régulière des compétences en fonction du développement de nouvelles techniques et technologies afin de conserver leur compétitivité. Pour garantir une cohérence et une efficacité des plans de formation, le CLO est responsable de :

  • Développer les processus de formation de l’entreprise
  • Promouvoir le management des connaissances
  • Définir des stratégies de formation et d’apprentissage efficaces et engageantes
  • Proposer des formations variées et adaptées (voire personnalisées) pour accompagner la carrière des employés
  • Mettre en place les différents outils et technologies appropriés
  • Evaluer et améliorer régulièrement les modules de formation
  • Mesurer l’efficacité de la formation et partager les résultats avec les dirigeants de l’entreprise

  •  

 

Les différents outils à la disposition du CLO

Si de nombreux outils de formation se sont développés ces dernières années, les formations en présentiel restent le premier format choisi au sein des entreprises. De plus en plus d’entreprises optent pour des plateformes d’e-learning, parfois à l’encontre de leurs intérêts financiers. En effet, d’après un benchmark réalisé par l’institut Brandon Hall Group Training en 2016, les contenus e-learning sont le format le plus coûteux en termes de nombres d’heures passées à les développer – les vidéos étant le format le plus économique d’après cette même étude.

Pour rester compétitif et offrir des formations attractives à leurs employés, le CLO doit faire appel à des formats variés :

  • Instructional design : proposant un apprentissage par la réalisation d’actions et d’expériences
  • Mobile learning : formation délivrée à l’utilisateur directement par une application mobile
  • Micro learning : souvent lié au mobile learning mais pas uniquement, permettant l’apprentissage par la répétition de petits contenus répartis dans le temps
  • Social learning : mode d’apprentissage qui permet de partager, de construire, de collaborer avec d’autres à distance via des outils collaboratifs (wiki, chat, forum, blog…) ou des réseaux sociaux d’entreprises. Le rôle du CLO est alors de susciter la création et le partage de contenu entre les collaborateurs
  • Plateformes de formation (Learning Management Systems) : plateformes d’e-learning permettant un apprentissage à la carte
  • Blended learning : un mélange de présentiel et d’e-learning pour renforcer l’apprentissage des connaissances
  • Gamification : pour améliorer l’engagement des apprenants, les meilleurs modules de formations font appel à des techniques issues de l’univers du jeu (points, niveau, récompenses…)
  • Reverse mentoring : initiative consistant à affecter aux dirigeants expérimentés un jeune mentor issu de la génération Y, ayant pour mission de les aider à mieux appréhender les codes et les usages des technologies de l’information et de la communication

Au CLO d’articuler ces formats dans le temps et de jongler entre les différents supports pour maintenir l’intérêt des apprenants et l’efficacité de la formation. L’apprentissage ne doit plus être considéré comme un acte ponctuel mais doit pouvoir s’intégrer naturellement à la vie d’un employé ultra-sollicité.

 

Chief marketing officer chez SPARTED, je suis expert en mobile et microlearning.



 

Contenus recommandés

Les professionnels de la formation doivent devenir des spéci... Matthieu le Vavasseur, CEO de SPARTED, est convaincu que les principes du marketing doivent faire partie des compétences d'un responsable formation. L...
Comment développer une culture de l’apprentissage dans... Dans son livre Mindset - The new psychology of success, l’auteure américaine Carol Dweck dévoile l’importance d’une mentalité tournée vers l’apprentis...
Comment retenir vos talents en comblant leur soif d’ap...   Pour recruter les meilleurs talents dans votre entreprise, tous les coups / coûts sont permis : salaire, projets, bonus, responsabilités, bé...