Comment développer une culture de l’apprentissage dans votre entreprise?

Dans son livre Mindset – The new psychology of success, l’auteure américaine Carol Dweck dévoile l’importance d’une mentalité tournée vers l’apprentissage (ce qu’elle appelle le “growth mindset”), par opposition à une mentalité de la réussite (le “fixed mindset”). Contrairement aux idées reçues, dire à nos enfants, amis ou collègues qu’ils sont fabuleux, intelligents ou talentueux ne leur rend aucun service. En effet, ce qui est perçu comme un booster de confiance en soi favorise en fait la peur de l’échec – et donc la prise de risque. Les personnes dans cet état d’esprit ont tendance à détester être challengé par peur “de ne pas avoir l’air intelligent”, et à s’effondrer au moindre obstacle.

Photo de carol dweck

 

Par opposition à une mentalité de la réussite, une mentalité d’apprentissage permet d’accepter les challenges et de faire face aux difficultés. Elle sous-entend que le talent n’est pas juste inné mais peut s’acquérir, par l’apprentissage, par le travail personnel, par des stratégies de développement ou du mentoring. Elle laisse la place au développement individuel et accorde un potentiel de progression à chacun – pour peu qu’il•elle le désire.

Vous comprenez toute l’importance de développer et d’encourager une mentalité d’apprentissage en entreprise – encore faut-il savoir comment faire.

5 leviers pour développer une culture de l’apprentissage dans votre entreprise

Les beaux mots n’ont pas d’effet s’ils ne sont pas mis à exécution. Si vous voulez développer une mentalité de développement et d’apprentissage au sein de vos équipes, l’impulsion doit obligatoirement venir de la hiérarchie.
À vous de montrer l’exemple !

 

1. Admettez votre méconnaissance

Manager, directeur de département, ou président d’entreprise, quelque soit votre poste, vous ne pouvez pas tout connaître. C’est d’ailleurs une des caractéristiques des meilleurs leaders : savoir s’entourer de personnes meilleures qu’eux sur différents sujets.

Si vous voulez encourager une culture de l’apprentissage, n’ayez pas peur de montrer vos lacunes et autres zones d’ignorance – et de l’accepter dans vos équipes également. Personne n’est obligé de tout savoir, tant qu’il•elle a la volonté (et la capacité) d’apprendre et de compléter ses connaissances et compétences en fonction des besoins de l’entreprise. Et vous avez bien plus de chance de créer une équipe performante et qui va de l’avant si l’énergie de chacun est tournée vers l’apprentissage plutôt que consacrée à faire semblant et cacher ses lacunes.


 

2. Encouragez les questions et les remises en cause

Trop de managers “à l’ancienne” considèrent que leurs équipes doivent se taire et mettre en œuvre les décisions de leur chef sans broncher. Mais l’ancienneté et la position hiérarchique ne sont pas une garantie de prendre “la bonne décision” à tous les coups. Dans notre monde en mutation perpétuelle, où les innovations technologiques se succèdent toujours plus rapidement, la concentration des décisions dans les mains d’une personne est même la garantie de l’échec.

“Deux têtes valent mieux qu’une” dit l’adage. Pour inciter vos équipes à ouvrir leurs horizons, encouragez-les à remettre en cause le status quo, à vous questionner et à se questionner entre eux. Cette émulation intellectuelle poussera vos équipes à creuser les sujets plus en profondeur. Favoriser une culture du questionnement donnera à vos équipes l’envie de progresser et de se développer, pour le plus grand bénéfice de votre entreprise.


 

3. Favorisez la diversité et la mixité dans les équipes

Il n’y a rien de pire que l’uniformité si vous voulez susciter innovation et créativité de la part de vos équipes. Si tout le monde a suivi la même formation, le même parcours, et pense la même chose, comment voulez-vous sortir des sentiers battus ?

Pour favoriser une culture de l’apprentissage dans vos équipes, impulsez-la dès vos recrutements. Formez des équipes mixtes, constituées de salariés provenant de différentes origines (sociales, culturelles, nationalités, …), ayant suivi des formations et parcours variés. Encouragez les échanges et le partage d’expérience pour favoriser un apprentissage entre pairs. Appréciez les spécificités de chacun et mettez-les en avant.

 

groupe qui font un tcheck

 

4. Acceptez l’erreur, célébrez les échecs

Il n’y a pas de réussite sans échec. Ce sont nos erreurs qui nous font progresser et finalement aboutir un jour. Dans un environnement où seuls les succès sont admis, les expérimentations sont impossibles. Il n’y a pas d’innovation sans prise de risque !

Pour encourager vos équipes à expérimenter et sortir de leur zone de confort, considérez les échecs comme des essais, des tentatives, des étapes pour parvenir un succès. Laissez vos équipes se tromper et apprendre de leurs erreurs, encouragez la prise de risque et les initiatives. Donnez-leur les moyens de se développer.

 

5. Développer l’apprentissage en groupe

Des innovations pédagogiques permettent également de développer une culture d’apprentissage notamment avec de nouvelles approches telles que des e-elarnings, MOOCs, mobile learning. Si on se focalise sur le mobile learning, cela permet divers avantages : les collaborateurs apprennent et joue en même temps. Ceci va créer une expérience d’apprentissage unique, en temps réel et en équipe. Tout le monde avance en même temps. Cette approche favorise les interactions sociales et le team building.

Si vous souhaitez voir votre entreprise grandir et vos équipes s’épanouir, la culture d’apprentissage doit faire partie des valeurs intrinsèques de votre entreprise. Et une fois celle-ci instaurée, vos programmes de développement n’en seront que plus efficaces.

 

Si le bien-être au travail peut prendre des formes variées en fonction de l’entreprise, de ses activités et de ses valeurs, le résultat est univoque : les salariés sont plus heureux et plus impliqués, le turnover plus faible, et les résultats à la hausse.

Et vous, avez-vous un programme de bien-être dans votre entreprise ? Vos collaborateurs se forment en s’amusant ?
 

Chief marketing officer chez SPARTED, je suis expert en mobile et microlearning.



 

Contenus recommandés

Les professionnels de la formation doivent devenir des spéci... Matthieu le Vavasseur, CEO de SPARTED, est convaincu que les principes du marketing doivent faire partie des compétences d'un responsable formation. L...
Le bien-être au travail, nouveau Graal des entreprises Programmes de bien-être, salles de repos, environnements de travail zen, nourriture équilibrée... Plus qu’un effet de mode, la recherche du bien-être...
Comment retenir vos talents en comblant leur soif d’ap...   Pour recruter les meilleurs talents dans votre entreprise, tous les coups / coûts sont permis : salaire, projets, bonus, responsabilités, bé...