Le mobile learning : Le renouveau de la formation professionnelle [Mise à jour 2020]

Le mobile learning combine les Technologies de l’Information et de la Communication pour l’Enseignement (TICE), la formation et la technologie mobile des smartphones. Il s’agit d’apprendre ou de se former sur son smartphone ou sur sa tablette, n’importe où et n’importe quand, à son propre rythme. Ces cours peuvent prendre la forme de simples textes, de messages, d’images, de vidéos, ou encore de jeux. La formation sur mobile utilise le microlearning et la gamification pour favoriser la rétention d’informations.

Pourquoi former vos collaborateurs via du mobile learning

La digitalisation de l’activité professionnelle accélère les parcs de smartphones dans les entreprises. C’est notamment le cas pour les forces de vente, les managers ou les travailleurs nomades au sens large. Et ce phénomène s’est encore amplifié par l’usage professionnel des smartphones privés (BYOD “Bring Your Own Device”).

L’usage des smartphones a dépassé celui du PC portable. D’après l’étude “Global Mobile Consumer Survey 2019” publiée par Deloitte, 90% des adultes possèdent un smartphone ou ont accès à un smartphone. D’autres études montrent que les français passent en moyen plus de 2h30 sur leur smartphone par jour. Une hausse de plus de 75% pendant le confinement de la crise sanitaire du COVID-19 a même été notifiée.

Le monde de la formation est impacté par cette tendance. Déjà en 2017, 96 % des décideurs avaient identifié le digital learning comme levier de formation. Si l’e-learning a déjà connu une adoption quasi-généralisée, le mobile learning est en croissance exponentielle chez les leaders d’industrie. Et cette technologie se démocratise même dans d’autres départements que celui des ressources humaines.

En effet, l’usage du smartphone correspond plus aux comportements des nouvelles générations. Elles délaissent leur ordinateur et les plateformes d’e-learning pour des outils accessibles sur application mobile. Avec l’établissement de la génération des millennials sur le marché du travail, l’apprentissage professionnel évolue inévitablement. De facto, la transition vers une formation d’innovation est nécessaire pour la continuité de la qualité de l’apprentissage en entreprise.

Selon PwC “Millennials at work: Reshaping the workplace”, les 16-36 ans attendent de leur entreprise d’être un lieu d’innovations. En effet, les millennials dépendent des technologies de communication pour accroître leur performance au travail. Plus de 78% des sondés de cette étude affirment que l’accès à des technologies qu’ils augmentent leur effectivité et leur productivité.

La formation doit donc s’adapter à ce comportement afin d’apporter les ressources nécessaires à un public de “digital natives”.

Le mobile learning : une innovation pour le parcours de formation

Le mobile learning n’est pas simplement qu’une évolution du e-learning. Tant remplacement que complément, le mobile learning est un outil alternatif aux lacunes des formations traditionnelles. Un format présentiel sera favorisé dans le cadre d’une formation de management. Une plateforme d’e-learning sera davantage indiquée pour un sujet long et pour un public avec un accès individuel à un ordinateur.

Le mobile learning lui se focalise sur le « microlearning ». En effet, le microlearning favorise la mémorisation par de micro contenus répétés sur une période de temps courte. L’apprentissage peut ainsi se faire dans des environnements peu favorables à l’enseignement. Dans les transports, à un comptoir de caisse ou à la pause déjeuner, l’apprenant n’est sollicité que quelques minutes par jour. Enfin, la répétition des contenus dans le temps renforce la rétention des connaissances.

Le mobile learning fait également appel à des techniques de gamification, au sein même du contenu du cours ou par un système de compétition entre collègues. En effet, la gamification favorise l’engagement des collaborateurs sur la formation.

En clair, les applications de mobile learning séduisent de part leur format court et ludique.

La différence fondamentale entre le mobile learning et l’e-learning sur smartphone

Certains organismes peuvent être tentés de simplifier le passage à la formation sur mobile en rendant leurs plateformes accessibles sur smartphone. Mais le mobile learning est bien plus qu’un simple optimisation mobile. Sa composante fondamentale réside dans la gamification du parcours de formation et l’aspect « mobile-first ». Ainsi, le mobile learning utilise pleinement les spécificités d’une appli mobile et celles des jeux vidéos pour la diffusion de formation.

L’apprentissage mobile s’appuie sur un phénomène mature pour les jeux sur smartphone. Aujourd’hui, les jeux sur smartphone font partie intégrante du quotidien, indépendamment du genre du joueur, et rythment les journées:

  • 15% des joueurs jouent dès leur réveil,
  • 25% des joueurs jouent lors de leurs trajets quotidiens,
  • 65% des joueurs jouent à la maison pour se détendre.

L’apprentissage par le jeu sur mobile est également devenu une évidence. De plus, depuis le confinement et l’école à la maison, la digitalisation de l’apprentissage est complètement intégrée au système éducatif. LeMonde.fr en référençait les meilleures applis ludiques et gamifiées pendant le confinement. La gamification a déjà conquis le grand public. Par exemple, l’appli d’apprentissage des langues Duolingo a comptabilisé plus de 300 millions téléchargements en juillet 2019.

Encore discrète en entreprise, la gamification de la formation est pourtant particulièrement efficace. Elle favorise l’apprentissage en demandant une participation active des apprenants.  Celle-ci entraîne une mémorisation plus qualitative des contenus divulgués.

Les limites du mobile learning pour la formation professionnelle

Le mobile learning est un outil innovant mais il présente pourtant quelques limites. Se lancer dans le mobile learning peut être aujourd’hui un défi pour de nombreuses entreprises. Trois points peuvent être soulevés comme problématiques :

  • la charge de travail et la demande de temps,
  • le système du BYOD “Bring Your Own Device”,
  • le droit à la déconnexion du collaborateur.

La première inquiétude est souvent celle liée à l’utilisation du téléphone personnel ou professionnel. L’avantage du mobile learning c’est qu’il n’est pas obligatoire et qu’il ne demande que 3 minutes par jour. Il n’y a donc pas de problème lié à l’utilisation du téléphone personnel et sur la déconnexion avec l’environnement du travail.

Lancer un projet demande du temps et gérer le projet en demande encore plus. Pour le chef de projet, il faudra :

  • adapter les contenus de formation au microlearning,
  • promouvoir la formation et l’application,
  • stimuler l’intérêt des joueurs par de la gratification,
  • diffuser régulièrement de nouvelles sessions de formation.

Enfin, avant de lancer un projet de mobile learning, l’équipe de formation devra :

  • identifier le responsable du projet dans son ensemble,
  • identifier la personne en charge de l’outil et de sa dynamique,
  • choisir la bonne plateforme SaaS de mobile learning, un outil complet mais simple et avec un accompagnement solide.

L’adoption du mobile learning : le succès de KENZO Parfums

Le défi de la digitalisation de la formation

En 2016, l’équipe de International Retail Education de KENZO Parfums souhaitait renforcer son offre de digital learning. Le but était d’accélérer la vente de ses produits dans les parfumeries de son réseau de distribution externe. Pour cela, il leur fallait engager plus de 27 000 conseillères beauté à l’international

« Grâce à l’application KENZO PLAY, nous formons plus de 4400 conseillers beauté chaque mois sur la marque, les parfums et les soins KENZO.”

Denis Jaffrain, International Retail Education Director – KENZO Parfums

La solution de mobile learning de SPARTED

Pour répondre à ce défi, KENZO Parfums a fait confiance à SPARTED pour sa plateforme de mobile learning. Aujourd’hui, KENZO Parfums a augmenté l’efficacité de sa formation en utilisant une solution de mobile learning.

Avec SPARTED, l’équipe International Retail Education a donc déployé une application en marque blanche de microlearning. Sur l’application KENZO Play, les 27 000 conseillères beauté se forment  sur les nouveaux produits et sur le storytelling de KENZO Parfums. Ainsi, elles apprennent en jouant des contenus métier, pendant 3 minutes par jour, tous les jours.

De plus, sur l’application, les collaboratrices peuvent :

  • cumuler des points en répondant à chaque question,
  • évoluer dans un classement,
  • défier des collègues au hasard ou choisi,
  • gagner des cadeaux de la marque KENZO.

Dans le cas de KENZO Parfums, le smartphone est le support de formation idéal. L’équipe peut ainsi former et aligner un gros volume d’employées de terrain réparti à l’international, d’une seule et même voix et en complète synchronisation. En effet, les collaboratrices de KENZO Parfums se forment partout, en tout temps et vivent une réelle expérience d’apprentissage sans contrainte.

Pour lire la success story KENZO Parfums, cliquez ici.

Le mobile learning : la formation pour vos employés de terrain

Plus qu’une simple tendance, le mobile learning offre une solution indépendante ou complémentaire aux formations traditionnelles. Le mobile learning permet également d’engager efficacement les millennials et les collaborateurs de terrain.

Les principaux avantages du mobile learning sont :

  • l’application de formation et la diffusion massive d’une formation,
  • le microlearning et l’accélération de la mémorisation,
  • la gamification et l’engagement sur le contenu de formation.

L’appli de SPARTED permet d’atteindre une efficacité et une innovation de la formation auprès des collaborateurs de terrain. Le but du mobile learning de SPARTED étant l’augmentation de la performance métier.